Nutrition et santé de l’enfant

Nutrition et santé de l’enfant

Un travail sensible parmi les travaux des femmes, c’est la nutrition des enfants. La santé et la maladie, la laideur et la beauté, le bon comportement et le mauvais comportement, l’intelligence et la stupidité, tout ceci est en relation avec leur nutrition. Les besoins nutritionnels des adultes ne sont pas les mêmes et changent en fonction des âges, tout comme ceux des enfants. Une Dame qui s’occupe de son enfant, doit respecter toutes ces observations.

Le meilleur et le plus complet des aliments, c’est le lait. On y trouve, tous les éléments indispensables pour la croissance du corps. La nourriture la plus saine pour le nourrisson, c’est le lait maternel. Les éléments qui le composent, sont particulièrement bien adaptés au système digestif de l’enfant et excellents pour faciliter sa digestion.

L’Imam Ali (as) a dit : « Il n’existe pas pour les enfants de meilleure nourriture et de bénédiction plus grande que le lait maternel ».[290]

Le docteur Abd el Hussein Tabâ, président de la santé mondiale pour la  région méditerranée orientale a dit dans son message : « L’agent important qui fragilise l’enfant face à la maladie, c’est la privation du lait maternelle c’est-à-dire, de sa seule assurance-vie.[291]

Les mères qui allaitent doivent savoir à ce sujet, que le lait maternel est composé de différentes substances nutritives indispensables pour leurs enfants.

Les nutriments contenus dans le lait de la mère, lui sont assurés par son alimentation. Donc la qualité de son lait, dépendra du type et de la quantité de nourriture qu’elle consommera. Celle-ci doit être variée, d’une bonne composition nutritionnelle et saine. Dans ce
cas, son lait sera riche et complet. Par conséquent, les mères qui allaitent doivent nécessairement bénéficier d’une alimentation complète. Il faut qu’elle soit de qualité et suffisamment riche, pour répondre de manière parfaite aux besoins nutritionnels des bébés. Si vous ne vous conformez pas à ces considérations, cela entrainera des préjudices sur votre santé et sur celle de vos bébés.

Le père devra donc organiser le programme alimentaire de son épouse et l’orienter vers la meilleure et la plus complète des nourritures. Il protègera ainsi, la santé de la mère et celle de son enfant.

Vous pourrez également suivre les conseils d’un médecin, tout comme ceux d’auteurs connus, ayant écrit des livres sur la nourriture. De manière générale, sa nourriture devra être saine, complète et variée. Mettez à sa disposition tous types d’aliments dont une variété de légumes, de céréales, de légumineuses, les viandes, les œufs et les produits laitiers devant être également inclus dans son alimentation. Cependant et sans aucun doute, les effets bons ou mauvais liés à la qualité du lait maternel, ne devront pas être ignorés.

L’Imam Ali (as) a dit à ce sujet: « N’utilisez pas les femmes stupides pour allaiter. Car le lait va changer la nature du bébé ».[292]

L’Imam Bâqir (as) a dit : « Utilisez les belles femmes pour allaiter. Car le lait a des traces et les attributs de la femme qui allaite, se répandent chez le bébé ».[293]

Allaitez votre bébé régulièrement et à des heures spécifiques, jusqu’à l’habituer à cette procédure. Vous le ferez devenir, endurant et patient. Son estomac et son appareil digestif resteront en bonne santé. Si vous ne suivez pas cette méthode et qu’à chaque fois qu’il pleure vous lui mettez le sein dans la bouche, il s’habituera à cette situation.

Tôt ou tard, ses pleurs vous submergeront et compliqueront votre tâche. Votre enfant conservera les traces de cette habitude jusqu’à l’âge adulte. La liberté et la noblesse de caractère s’éloigneront de lui. Et lorsqu’il aura à faire face aux problèmes de la vie, il ne sera ni patient ni endurant. A la moindre contrariété, ses plaintes et ses larmes prendront le dessus sur lui. Ne vous imaginez pas qu’il vous sera difficile d’établir des règles et une discipline, au sujet de la nourriture de bébé. Si pendant quelques jours vous êtes patiente et endurante, vous obtiendrez bientôt de bons résultats.

Les spécialistes en nutrition des enfants indiquent que le bébé doit être rassasié de lait, une fois toutes les trois ou quatre heures. Pour l’allaitement, asseyez-vous confortablement et placez votre enfant sur vos jambes, parce que cette position lui permettra de téter plus facilement. Votre bébé sentira votre affection, votre bonté et votre compassion. Ces mêmes sentiments se retrouveront dans son futur caractère. Lorsque vous êtes couchée sur le côté, ne mettez pas votre bébé au sein, car après un certain temps, vous pourriez vous endormir et votre enfant risquerait de s’étouffer sans pouvoir se défendre. Evitez cette position lorsque vous allaitez votre enfant, car ces accidents sont très fréquents.

Si vos seins n’ont pas de lait, vous pouvez utiliser du lait de vache. Etant donné que celui-ci est plus épais et possède moins de sucre que le lait maternel, ajoutez-y par exemple un peu d’eau minérale avec la mention « convient à l’alimentation des nourrissons » et un peu de sucre, ou utilisez des laits pasteurisés. Faites bouillir le lait pendant une vingtaine de minutes, pour détruire tous les germes. Ne donnez pas du lait chaud ou froid à l’enfant. Mettez-le à la même température que le lait maternel. Après chaque tétée et surtout en été, laver complètement le biberon en verre et la tétine. S’ils sont infectés, ils mettraient la santé de votre bébé en danger. Méfiez-vous du lait avarié et des résidus de lait. Pour l’allaitement, utilisez de préférence des biberons en verre, avec une quantité de nourriture régulière.

Si vous désirez utiliser le lait en poudre, consultez un pédiatre. Etant donné qu’il existe une grande diversité de laits en poudre, le médecin déterminera pour vous celui qui correspond le mieux à l’appareil digestif de votre enfant.

Si vous voulez utiliser du lait en poudre, le médecin peut vous demander d’utiliser également des jus de fruits. A partir de cinq ou six mois, petit à petit habituez-le à cette nourriture. Vous pouvez utiliser une soupe liquide. Vous pouvez délayer un biscuit ou du pain sucré frais dans de l’eau et le lui donner à manger. Le yaourt sucré et le fromage frais lui seront également profitables.

Après neuf mois, donnez-lui un peu de votre nourriture. Le bébé tout comme vous a besoin d’eau. S’il a soif, donnez-lui de l’eau. Les pleurs et les douleurs sont parfois des signes de déshydratation.  Donnez-lui des aliments dilués et variés, plus particulièrement des fruits et de légumes cuits, les soupes à l’os étant profitables pour les enfants. Vous devrez préserver son fragile appareil digestif et ne pas l’intoxiquer avec le thé.

Respectez entièrement l’hygiène et la toilette de l’enfant. La literie et ses vêtements doivent être

toujours propres. S’ils sont anciens, remplacez-les vite. Lavez ses mains avec du savon et rincez-les avec de l’eau. Ne négligez pas son bain et le fait de le laver. Parce que face aux microbes, l’enfant n’est pas résistant et si vous ne prenez pas soin de sa santé, il pourrait tomber malade et mourir.

Autrefois les enfants étaient vaccinés contre la variole, la rougeole, la coqueluche, la varicelle, la scarlatine, la poliomyélite.

Si vous respectez complètement les règles d’hygiène et de santé, vos enfants conserveront leur bonne santé, leur gaité et leur force.

 

[290] Wasā'il al-Shīʿa 15/175.

[291] Journal Etilaat 15 Farvardine 1353.

[292] Wasā'il al-Shīʿa 15/188.

[293] Masdar sâbiq 189.