Le respect de l’épouse

Le respect de l’épouse

Les femmes à l’instar des hommes, tiennent fermement à leur personnalité et à leur dignité. Elles aiment être respectées et que l’on se préoccupe d’elles. Elles ne supportent pas d’être rabaissées. Elles considèrent ceux qui leurs expriment du respect et méprisent ceux qui tentent de les dévaloriser.

Cher Monsieur ! Assurément, votre épouse attend de vous que vous lui montriez plus de respect que vous n’en témoignez pour les autres. C’est là son droit naturel. Elle souhaite que son époux et meilleur ami prenne soin d’elle. Le fait d’œuvrer, pour vous et vos enfants, avec l’objectif de vous offrir une vie paisible, ne lui donne-t-il pas plus droit à votre déférence et à votre respect qu’autrui? L’honorer ne saurait vous rabaisser… Et se serait pour elle une belle preuve d’amour et affection. En définitive, l’intensité du respect que vous lui témoignez, doit être supérieure à celui que vous accordez aux autres. Parlez-lui poliment… Ne l’interrompez pas, ne lui criez pas dessus et lorsque vous vous adressez à elle, vouvoyez-la… Lorsque vous arrivez à la maison, si elle oublie de vous saluer alors dites-lui « la paix soit sur toi ».                                                                                                                                                  A votre départ de la maison, dites-lui « adieu ». Lors de vos voyages, adressez-lui des lettres dans lesquels vous exprimerez votre désir d’être auprès d’elle. A votre retour, offrez-lui un bouquet de fleurs ou d’autres cadeaux de votre choix.  Vous remplirez alors son cœur de joie…

En présence d’invités, honorez-la et ne vous séparez pas trop longtemps d’elle… Ne l’insultez pas, ne l’humiliez pas et ne la maudissez pas. Ne pensez pas qu’être marié à elle vous donne le droit de la maltraiter. Soyez sûr et certain qu’elle sera blessée par votre attitude. Si vous lui manquez de respect et qu’elle ne dit mot, cela ne veut pas dire qu’elle consent à vos sarcasmes. C’est tout simplement qu’elle ne sait plus comment exprimer son grand désarroi.

Ecoutons cette histoire racontée par une femme de 36ans en
colère, lors de sa procédure de divorce : « Je me suis mariée il y a de cela 12 ans. Mon époux était un homme au bon cœur avec de grandes qualités, ce qui faisait de lui un être aimé de tout le monde. Malheureusement, il n’a jamais réalisé que j’étais son épouse et la mère de ses deux fils. Il passait son temps à se moquer de moi. Personne n’aurait pu imaginer la douleur sourde et profonde contre laquelle je me devais de lutter. Les problèmes de nerfs qui ont suivi, m’ont obligé à consulter un médecin. Je lui ai parlé plusieurs fois. Je l’ai supplié plusieurs fois de ne plus me traiter de la sorte. Je lui ai rappelé à maintes reprises que j’étais sa femme et que j’étais en âge d’être respectée. Je lui ai expliqué que se moquer de moi devant les gens pouvait déclencher des rires à mon encontre. Je suis de nature timide et je ne sais pas comment me défendre devant ce genre de situation. J’ai constaté à quel point cela ne servait à rien de lui parler. Je vous confirme donc par ma demande, ma décision de divorcer, consciente des difficultés
futures, consubstantielles à mon choix. Il sera pour moi toujours plus facile de vivre seule, qu’avec un homme qui me déshonore constamment »[43].

Toutes les femmes réfléchissent comme cette femme-là. Vous êtes donc tenus de les respecter. Les insultes et les humiliations bouleverseront votre vie et vous mèneront à la séparation. Si vous respectez votre épouse, elle sera respectée par les autres et elle vous respectera aussi. Votre amour en sortira, renforcé. Si vous lui manquez de respect, vous devrez en assumer les graves conséquences.

Cher Monsieur ! Essayez de comprendre que « relation conjugale » ne rime pas avec « esclavage ».  Et soyez certain que ce que vous désirez de mieux pour vous, votre épouse le souhaite aussi pour elle.

L’Imam Jafar a-Sâdiq (as) a rapporté de son père l’Imam  Al Bâǭir (as): « Tout époux doit à son épouse honneur et respect »[44].

Le Prophète(PBDLF) a dit : « Celui qui chérit son frère musulman, Allah Glorifié soit-Il lui rendra hommage»[45].

Et dans un autre hadith, le Prophète(PBDLF) a dit : « Sont nobles ceux qui chérissent les femmes, et sont ignobles et odieux ceux qui les insultent ». Le Prophète(PBDLF) a également dit : « Quiconque insulte sa famille, perdra sa joie de vivre ».[46]

 

[43] Journal Etilaat 8 Esfand 1350.
[44] Biharou-Anwar 103/224.
[45] Masdar sâbiq  74/303.
[46] Mavâèz Al-adadiyé 151.