L’aide du mari dans les tâches ménagères

L’aide du mari dans les tâches ménagères

Il est vrai que les femmes sont de facto responsables des travaux ménagers et il n’y a aucune objection à émettre à ce sujet. Toutefois, il convient de noter que la gestion d’une maison n’est pas un travail facile.

Une Dame qui travaille toute la journée dans son foyer ne peut pas tout faire. Spécialement lorsqu’il s’agit de recevoir des invités et que les efforts à fournir seront exténuants. Elle fera alors de son mieux sans rechigner, tout en souhaitant que son mari l’aide de temps en temps.

Lorsque le mari entrera dans la maison et qu’il restera des choses à faire à gauche et à droite, il devra se tenir auprès de son épouse pour l’assister, au lieu de partir se reposer dans un coin. Généralement dès son arrivée il s’installe à table, pour déguster le thé et le déjeuner qu’elle lui aura généreusement préparé. Mais cette fois-ci pour le bien-être de sa famille et parce qu’il aime sa femme, il choisira seul de faire patienter son ventre et exploitera convenablement l’opportunité qui se présente à lui, pour accomplir la part de travail qui lui incombe. Cela sera d’autant plus nécessaire si son épouse occupe un emploi à l’extérieur ou à domicile. Et plus particulièrement à l’extérieur, car elle ne pourra pas s’occuper toute seule des tâches ménagères, des courses et de la cuisine. Dans de telles circonstances, son mari aura donc une grande part de responsabilité à assumer.

Ne fait pas preuve de virilité l’homme qui donne des ordres une fois rentré chez lui. La maison n’est pas un état-major dans lequel s’élaborent et se transmettent des injonctions. Bien au contraire, c’est un espace de paix et d’amour, d’entente et de coopération. Ne vous dites pas en vous-même : « Si je travaille à la maison, ma dignité tout comme mon prestige diminueront et je risque de perdre le respect dû à mon égard». Pas du tout ! Soyez assuré au contraire que votre épouse vous regardera avec admiration et que les autres vous trouveront compatissant et bienveillant.

Le Prophète de l’Islam (PBDLF) travaillait avec splendeur et gloire dans la maison.[268]

Aïcha l’épouse du Prophète (PBDLF) a dit : « Lorsqu’il se retirait en
privé, le Messager de DIEU cousait ses habits, raccommodait ses chaussures et comme la plupart des autres hommes, il travaillait à la maison ».[269]

Ali ibn Abi Taleb (as) et tous les autres Imams (pse), aidaient leurs épouses dans les affaires domestiques.

[268] Masdar sâbiq 16/227.

[269] Masdar sâbiq 203.