L’éducation des enfants

L’éducation des enfants

La tâche la plus importante et la plus sensible pour les femmes, c’est l’éducation des enfants. Dans cette affaire, la responsabilité du père et de la mère est engagée, mais le poids de ce travail repose habituellement sur les épaules des mères, car elles sont en mesure de fournir constamment aux enfants, soins et protection. Si les femmes se familiarisent avec cette lourde et sainte tâche, avec un bon programme les tout-petits seront bien formés, la situation générale de la communauté pourra évoluer vers le mieux et le monde en
général, progresser vers le bien. Le progrès et le déclin, le développement et la lassitude de la communauté sont dans les mains et sous l’autorité des femmes.

C’est pourquoi le Prophète de l’Islam (PBDLF) a dit : « Le Paradis est sous les pieds des mères ».[287]

Les enfants sont maintenant en formation, dans un petit environnement de la maison. Et plus tard ces hommes et ces femmes, détermineront l’avenir de la communauté. Chaque leçon apprise par jour au sein du foyer familial et dans les jupes des parents, sera mise en pratique dans la société. Si les familles se corrigent, la communauté en bénéficiera également, car les personnes issues de ces familles la composent. Si les enfants d’aujourd’hui grandissent avec la férocité, l’entêtement, l’agressivité, l’hypocrisie, le mensonge, l’excentricité, le dogmatisme, la solitude, la domination, la lâcheté, la timidité, l’ignorance, l’égoïsme, le matérialisme et l’insouciance, la grande société de demain aura aussi les mêmes traits immoraux. S’ils sont opprimés aujourd’hui, demain ils seront oppresseurs. Et s’ils réussissent aujourd’hui  avec la flatterie et les courbettes à prendre quelque chose de vous, demain ils flatteront les tyrans.

Si à l’inverse les parents leur inculquent l’amour du courage, de l’honnêteté, de l’ambition, du bon comportement, de la bonne volonté, de la patience, de la sauvegarde des secrets, de la foi, de la vitalité, de la gentillesse, de la justice, de la générosité, de l’impartialité, de la bonne gérance, de l’instruction et de la sagesse, de l’intelligence, de la vérité et de la franchise, demain ces mêmes grands traits nous couvriront de leurs fleurs parfumées et régiront la communauté.

Par conséquent, les pères et plus particulièrement les mères auront à l’égard de leurs enfants et vis-à-vis de la société, une très grande et lourde responsabilité. En définissant un bon projet avec un programme éducatif précis, vous effectuerez à travers celui-ci la plus grande action envers vos enfants et vous rendrez le meilleur des services à la communauté. Si vous n’êtes pas performants dans la mise en place et dans la réalisation de cette tâche facile, vous serez assujettis le Jour du Jugement.

L’Imam Sajjâd (as) a dit à ce sujet: « Saches que le droit de l’enfant à ton égard, c’est que son existence t’est liée. Les bonnes et les mauvaises choses chez lui dépendent de toi. Saches que tu es responsable de son éducation et de son orientation vers son Créateur. Tu dois faire attention à ton propre comportement concernant son éducation et l’assister dans l’obéissance à son SEIGNEUR. Agis avec ton enfant en sachant que tout bienfait à son égard, te vaudra une récompense auprès de DIEU alors que tout méfait à son égard, te vaudra une punition».[288]

Il convient de noter que les Dames ne possèdent pas toutes la formation adéquate pour accomplir convenablement le travail de mère et d’éducation des enfants. Il leur faudra donc en apprendre les mystères. Mais désolé dans ce court article, il n’est pas possible d’entrer dans une discussion détaillée traitant de l’éducation et du rôle de mère. Ces discussions rigoureuses et détaillées, nécessiteront l’écriture d’un livre séparé. [289]

Heureusement, de nombreux ouvrages traitant de ces thèmes sont disponibles. Si ces chères Dames sont intelligentes et s’intéressent à ces sujets, elles se doteront de connaissances scientifiques précieuses. Et en appliquant consciencieusement ces acquis, elles finiront par devenir de véritables spécialistes et réaliseront de véritables performances avec leurs enfants.

Il s’agit donc d’obtenir à travers ces ouvrages les informations scientifiques indispensables, pour s’engager de manière efficace dans la voie de la réforme.

Beaucoup de personnes cependant échouent, dans la compréhension exacte du mot « éducation ». Elles ne font pas la différence entre d’une part l’instruction et d’autre part l’éducation.

Elles s’imaginent que l’enseignement est une forme d’éducation. Elles s’imaginent qu’en enseignant une série de concepts utiles, au contenu religieux et éducatif et qu’au moyen de recommandations et de sages avis de poètes, ainsi que de biographies d’hommes bons, les enfants seront impressionnés et éduqués selon leurs désirs. Elles pensent par exemple pouvoir apprendre aux enfants à blâmer le mensonge, en utilisant les versets et les Hadiths. L’éducation ne peut pas se limiter à ces valeurs. Bien entendu la mémorisation des versets, des Hadiths et des histoires éducatives est très importante, mais ce n’est pas cela qui éduquera vos enfants. Si vous souhaitez leur donner une vraie éducation, faites les évoluer dans un environnement sain et stimulant. Si le milieu dans lequel vos enfants évoluent est empreint d’intégrité, de confiance, de foi, de propreté, de discipline, de courage, de bienveillance, d’amour, de fidélité, de sincérité, de justice, d’amour du travail et de l’effort, de pudeur, de liberté, de générosité, d’enthousiasme et de dévouement, ils s’imprègneront des mêmes caractéristiques et les reproduiront ensuite naturellement.

Et s’ils baignent dans un environnement marqué par la trahison, la malhonnêteté, le mensonge, la ruse, la flatterie, l’impureté, l’injustice et la transgression, le non-respect des droits, la tyrannie, la haine et la malveillance, l’emportement, l’obstination, l’ignorance, l’hypocrisie et le mensonge, ils s’habitueront et deviendront inévitablement des personnages laids et corrompus. Et quand bien même vous les abreuveriez simultanément de conseils religieux et littéraires, cela ne saurait les protéger de tous ces maux, ni avoir d’incidence sur eux. Des centaines de versets, de récits, de poèmes et d’histoires n’influeront en rien sur le résultat d’une pratique éducative. Deux cents discours ne vaudront jamais la moitié d’un acte.

Les pères et mères menteurs ne peuvent pas au moyen de versets et de Hadiths, montrer à leurs enfants l’éducation véridique. Les parents sales et indisciplinés, par leurs actes rendront leurs enfants sales et indisciplinés. Vos enfants feront plus attention à vos actes et à votre comportement, qu’à la quantité de vos remarques.

Par conséquent, les pères et mères qui sont dans une recherche de réforme personnelle et d’éducation réussie des enfants, doivent dans l’environnement familial corriger avant tout leur moralité et leur comportement, jusqu’à donner à leurs enfants volontairement ou involontairement, une éducation juste et méritante.

 

[287] Majma’ el Zavâid 8/138.

[288] Biharou-Anwar 74/6.

[289] référence: Ayatollah Ibrahim Amini, Â-in Tarbiyat.