Le dialogue

Le dialogue

D’habitude avant le mariage l’individu vit soit tout seul, soit avec ses parents et devra plus tard ériger lui-même, les assises de sa nouvelle famille sur des normes d’association et d’entraide.

Malgré certaines caractéristiques qui séparent les individus, dissemblances sur le plan de la moralité, des capacités et des afflictions, le contrat de mariage permettra de dépasser ces disparités et d’unir solidement les conjoints, face à leurs différences.

Peut-être qu’au début du mariage, l’un des conjoints ou chacun d’entre eux essayera d’imposer à l’autre ses ambitions et ses aspirations, en s’appropriant, en écrasant et en résiliant la personnalité de l’autre. Le résultat sera désastreux et nuira également à l’auteur de ce mauvais comportement. Débutera alors l’entêtement d’une ou des deux parties, puis le conflit, la
rébellion, l’intransigeance, l’envie d’indépendance et  plus tard le divorce. Il devient donc plus qu’évident, que la direction la plus cohérente à prendre, devra être la voie de la reconnaissance chez l’autre de son individualité, de ses attributs propres, de sa personnalité et de ses opinions. L’entente et le dialogue prévaudront alors dans le couple, au détriment des conflits.

Pour construire une vie conjugale, il faut un homme et une femme. Et pour que la cellule familiale ainsi constituée puisse évoluer sainement, elle devra disposer d’assises spirituelles bien
ancrées, hydratées par une source d’amour et de bonté. Elle progressera alors sur les chemins de l’entraide, du sacrifice, de l’altruisme et de la vertu. L’institution du mariage islamique revendique la nécessité absolue du dialogue, de l’empathie, de l’amitié et d’une vie sans conflit entre les époux. Si vous éprouvez des difficultés à mettre ceci en pratique, faites-vous aider par une personne respectée de vous et de votre conjoint, capable de vous proposer des solutions pertinentes. Il est aussi préférable à titre préventif de rédiger un accord sous forme de promesse écrite, avant l’apparition éventuelle des conflits.

Il est recommandé de planifier et d’ajuster un tel programme au commencement de la vie conjugale, et non pas pendant une dispute. En le mettant en place, les conflits familiaux pourront-être évités. Vous obtiendrez en retour une vie remplie de détente et de confort, de bonheur et d’amitié, de sérénité et d’affection.