Préparation de la nourriture

Préparation de la nourriture

L’approvisionnement en nourriture, la préparation et la cuisson des aliments font partie des tâches importantes des travaux domestiques et les femmes ont plus de goût et de capacités que les  hommes, pour accomplir ce travail. Avec un petit budget et du génie, une Dame peut se procurer la meilleure et la plus délicieuse des nourritures. Mais si celle-ci n’a pas de talent et dépense beaucoup, ses mets ne seront pas succulents. Une Dame qui peut procurer à sa famille une nourriture exquise et succulente, s’attirera les faveurs de son mari et deviendra incontournable pour les siens. En conséquence, personne de sa famille n’aura l’idée de manger dans une auberge ou dans un hôtel d’autres plats, aussi délicieux soient-ils.

Le Saint Prophète (PBDLF) a dit : « La meilleure de vos femmes est celle qui a son propre parfum et est économe tout en étant talentueuse lorsqu’elle cuisine. Cette femme est une des ouvrières et des employées de DIEU et celui ou celle qui œuvre pour DIEU ne sera jamais touché par la défaite, ni par le regret ».[264]

Vous ne verrez pas ici des techniques de cuisine, ni des recettes, ni un type de nourriture que nous aurions décrit en particulier, car nous ne pouvons fondamentalement pas nous le permettre.

Fort heureusement, il existe toute une panoplie de bons livres de recettes et de conseils de nutrition, pour parfaire vos connaissances personnelles en la matière et cuisiner des plats délicieusement bons. Il est toutefois nécessaire d’en mentionner un peu plus :

Premier point, manger seulement pour se régaler, pas pour se remplir le ventre. C’est le but le plus important. L’être humain mange ce dont il a besoin, pour protéger sa santé et pour la survie de ses cellules. Le corps a besoin pour se construire d’éléments présents dans une variété d’aliments, tels  les fruits, les légumes, les céréales et les viandes de toutes sortes. Ces éléments se divisent généralement en six catégories :

L’eau, les sels minéraux comme le calcium, le manganèse, le potassium, le sélénium, le magnésium, le zinc, le phosphore, le fer, l’iode et le cuivre ; les glucides comme l’amidon pour les céréales et les légumineuses ; les graisses, les protéines et différents types de vitamines comme les vitamines B et C et les vitamines A, D, E et K.

Le corps humain est composé à majorité d’eau.  L’eau dissout les aliments solides jusqu’à leur absorption par l’intestin et équilibre la température du corps. Les minéraux sont nécessaires pour la régulation du travail musculaire et pour la croissance et le développement des os et des dents. L’amidon et les sucres produisent de l’énergie. Les graisses produisent aussi de l’énergie et également de la chaleur.

Les protéines sont essentielles pour la croissance du corps et le renouvellement des vieilles cellules. Les vitamines sont nécessaires pour la croissance du corps, la résistance des os, le renforcement du système nerveux central, la régulation des systèmes   corporels, la production d’énergie et pour bruler la nourriture dans les cellules.

Ces éléments préservent la santé de l’être humain et prolongent son existence. Ils sont parfaitement organisés pour assurer la continuité de la vie. Ils assurent les besoins du corps avec pour chacun, un travail spécifique à accomplir. Des maladies difficiles et dangereuses pourraient donc apparaitre, à cause d’une carence ou d’une faiblesse de l’un de ses  éléments. Qu’il s’agisse de la santé, de la maladie, de l’espérance de
vie, de sa brièveté, de la santé mentale, des maladies psychiques, du bonheur et de la tristesse, de la laideur et de la beauté, tous les incidents qui se produiront dans le corps seront liés à la qualité de la nutrition humaine.

Nous sommes faits de ce que nous mangeons et si l’être humain connaissait bien les aliments et savait  en quelle quantité les consommer, il tomberait peu souvent malade. Le malheur vient du fait que peu importe les besoins spécifiques du corps et les mauvais effets d’un excès de nourriture dans l’abdomen, l’être humain est parfois près à faire courir à sa santé, des risques inconsidérés. Si vous ne faites pas attention à la qualité et aux vertus de ce que vous ingérez, votre corps s’affaiblira et de son déséquilibre naitront les maladies.

Des soins prodigués par un médecin s’imposeront alors à vous mais malheureusement, vous ne retrouverez  jamais votre santé première.

Le Saint Prophète de l’Islam (PBDLF) a dit : « Le ventre est le centre des maladies ».[265]

Les femmes sont en général responsables des choix alimentaires et donc dans une certaine mesure, garantes de la santé familiale. Ainsi une femme au foyer, devra faire très attention de ne pas mettre en danger sa santé et celle de sa famille. Une femme en plus d’être une cuisinière habile, doit parfaitement bien connaitre les aliments. Elle est un médecin compétent, et n’est pas seulement destinée à remplir les estomacs de la maison.  Elle doit fournir les nutriments indispensables dont le corps a besoin, à travers des aliments sains et une cuisine délicieusement équilibrée.

Le Cher Prophète de l’Islam (PBDLF) a dit : « Le rôle de la femme vis-à-vis de son mari sera d’éclairer la maison et de préparer une nourriture bonne et convenable».[266]

Une femme a dit au Prophète de DIEU (PBDLF) : « Quelle vertu pour la femme de servir son mari à la maison ? » Le Saint Prophète répondit : « En retour de chaque travail qu’elle accomplit pour gérer les affaires de la maison, DIEU lui exprime sa satisfaction et celui ou celle dont DIEU est satisfait, ne sera pas tourmenté ».[267]

Deuxième point, tout le monde n’a pas les mêmes besoins nutritionnels. A chacune des périodes de la vie, les besoins seront différents. Par exemple, les enfants et les jeunes auront besoin de plus de calcium pour grandir et d’une alimentation riche en sels minéraux. Parce qu’ils sont très dynamiques et très actifs et qu’ils consomment donc beaucoup d’énergie, ils auront absolument besoin d’aliments riches en graisses et d’aliments riches en glucide et en amidon comme la pomme de  terre, ou comme les légumineuses telles que les lentilles, les petits pois, les pois chiches, les haricots secs, les fèves et les céréales ou comme encore les aliments d’origine céréalière tels que les pâtes, le riz, le blé, l’avoine, le maïs, le quinoa, le sarrasin, l’orge, le millet, le seigle, etc... Ils devront donc être nourris, en fonction de ces nécessités. Certains emplois peuvent également nécessiter des régimes particuliers. Par exemple un ouvrier dont le travail demande de nombreux efforts, aura besoin de plus de graisses, d’avantage de glucides et d’amidon dans son alimentation. Mais une personne qui a un travail confortable et facile, n’aura pas ses besoins là. Le programme alimentaire en été n’est pas le même que celui d’hiver. De même, le régime alimentaire d’une personne malade, peut ne pas être le même qu’une personne en bonne santé. En général, une personne malade devra suivre un régime léger et nutritif prescrit par un médecin. En conclusion, une femme au foyer devra respecter tous ces points et adapter sa cuisine, en fonction de ceux-ci.

Troisième point, lorsque l’être humain arrive à l’âge de quarante ans, il devient sujet à l’obésité. Certaines personnes peuvent penser qu’être gros est un des signes de la bonne santé. Mais c’est totalement faux, car l’obésité est une maladie grave, aux conséquences désagréables. Une personne en surcharge pondérale, qu’elle soit atteinte de surpoids ou d’obésité, sera sujette à diverses maladies cardiaques, à de l’hypertension artérielle, au durcissement et au rétrécissement du diamètre des artères, aux maladies des reins, du foie, aux calculs de la vésicule biliaires et au diabète. Les médecins et les compagnies d’assurance confirmeront que les personnes minces, vivent plus longtemps que les personnes corpulentes. Lorsque l’être humain atteint l’âge de quarante ans, l’activité du corps diminue. Par conséquent, son besoin calorique journalier se réduira. Il aura donc moins besoin de graisses, de glucides et d’amidon. Et de plus à cet âge, son métabolisme perdra en vigueur et donc la quantité de calories brulées diminuera. Les calories restantes se concentreront autour de la taille, des artères et des organes du corps, pour produire l’excès de poids et l’obésité. Le meilleur remède sera alors un régime hypocalorique, pour contrôler la quantité de glucides, d’amidon et de graisses ingérée.

Une femme attachée à son mari, changera sa manière de cuisiner et les aliments qu’elle utilise, si elle constate chez lui, des signes et des symptômes de l’obésité. Elle veillera à ce qu’il ne consomme pas trop de graisses, de pâtisseries et de crèmes fraiches.

Les aliments sucrés et les féculents comme le pain, le riz, les pommes de terre et les pâtes  sont des facteurs de l’obésité et vous devez éviter de trop les consommer. Préférez d’avantage, les aliments riches en protéine tels que : les œufs, le foie, le mouton, le veau, les  volailles, les poissons et le fromage blanc naturel. Ils s’éliminent rapidement et sont faibles en calories. Les produits laitiers sont aussi adaptés à cet âge. S’il n’y a pas de contre-indication médicale, les fruits et les légumes seront également bénéfiques. Vous pouvez également parler de tout cela à votre médecin, obtenir une ordonnance de sa part et suivre ses instructions. Une femme qui s’intéresse à son mari devra absolument suivre tous ces conseils, car la fraicheur et la vitalité de celui-ci en dépendent.

Mais si vous vous désintéressez de votre mari, au point de vouloir vous débarrasser de lui, sans éveiller les soupçons de la police, en commettant un crime très facile, préparez-lui des plats délicieux, très gras et très sucrés, encouragez-le avec insistance à commettre des excès à table, ajoutez le pain et le riz dans son alimentation, offrez-lui une belle table colorée et dites-lui : « Vous pouvez remplir votre ventre de toute cette nourriture délicieuse ». Soyez sûre et certaine qu’en agissant ainsi, vous atteindrez rapidement vos objectifs.

Les chers lecteurs pourraient se dire : « Les familles aisées ont facilement accès à toute une variété de produits gastronomiques raffinés et couteux et pourront se permettre ce régime alimentaire. Tandis que celles qui n’ont pas suffisamment de moyens n’y parviendront pas. A peine réussissent-elles à s’assurer une bouchée de nourriture ! Comment pourraient-elles alors s’appliquer ce genre de recommandations? ».  Avec des fruits simples comme les pommes, les poires et les pêches, une variété de céréales comme le blé, le maïs et le seigle et différents types des  légumes comme  les oignons, les tomates, les carottes, les pois chiches, les haricots, les lentilles, une Dame qui sait très bien cuisiner et qui a du goût, pourra rendre son repas savoureux tout en prenant soin de sa santé et de celle de sa famille.

 

[264] Wasā'il al-Shīʿa 14/15.

[265] Biharou-Anwar 62/290.

[266] Moustadrakou Alwassail 2/551.

[267] Biharou-Anwar 103/251.