Desiderata

Desiderata

L’être humain espère toujours le meilleur pour sa famille et les intérêts personnels ne contribueront pas à l’y emmener.

Chère Dame ! Soyez sage et vigilante. Tenez un compte rigoureux de vos dépenses. Lorsque vous remarquez de beaux habits sur une femme et que vous désirez porter les mêmes, assurez-vous alors que votre budget vous le permet. Si vous flasher sur la maison du voisin, ses beaux tapis et ses meubles de luxe, assurez-vous bien que vous disposez de moyens financiers suffisant pour vous les procurer. Ne persistez pas dans cette tendance que vous auriez de vouloir posséder la même chose que les autres. Si vos moyens ne vous le permettent pas, n’usez pas de vos caprices pour forcer la main à votre mari. Vous l’inciteriez à emprunter et vous vous retrouveriez avec un crédit à rembourser. Pour éviter cela, ne serait-il pas profitable pour vous d’attendre une hausse de vos économies ou d’épargner un petit peu plus chaque mois ?

La plupart des femmes, qui convoitent les biens d’autrui sont ignorantes et égoïstes. Elles se complaisent dans la luxure, obligeant leurs époux à emprunter et acheter à crédit. Pour satisfaire l’appétit insatiable de leurs épouses, ils finiront par s’endetter de plus en plus. Pris au piège des arriérés et des retards de créance, ils finiront pour la plupart par divorcer et certains préfèreront même opter pour le suicide.

Parmi les nombreuses histoires existantes, envisageons l’exemple suivant, celui d’un homme ayant survécu à son suicide et qui raconte : « Je suis un élève conducteur marié depuis trois ans. Les revenus de mon travail ne me permettaient pas d’assouvir toutes les envies de mon épouse. Elle exerçait des pressions sur moi, pour que je lui achète tout ce qu’elle désire. A la fin j’ai envisagé le suicide en pensant me libérer de son étreinte étouffante ».[70]

Une femme dit à son mari : « Lorsque vous fumez, choisissez des cigarettes étrangères sinon je demande le divorce »[71].

Malheureusement cette catégorie de femmes ne connait ni le sens, ni les buts du mariage. Elles assouvissent leurs désirs de convoitise en se servant de façon désinvolte des revenus de leurs maris, petits caprices remontant à l’enfance. Elles les mènent, tels des esclaves condamnés aux travaux forcés, par le bout du nez. Parfois leurs désirs sont si saugrenus, qu’ils ne peuvent être réalisés, même en empruntant de l’argent. Nous trouvons ainsi certains couples moralement et financièrement vaincus, utiliser des moyens illégaux pour s’assurer les différentes nécessités de la vie quotidienne.

Il faut blâmer l’épouse qui pousse son mari à agir contre les intérêts de la famille. Ce genre d’attitude vous mènera vers un mirage et au divorce… Vous perdrez votre mari, votre maison et vivrez sur le dos des autres. Vous serez privée de l’affection de vos enfants. Pensez-vous que les hommes feront la queue pour demander votre main ? Vos chances de remariage seront très réduites car vous aurez du mal à trouver un homme qui accepte vos exigences. A supposé que vous trouviez un autre mari, il pourrait ne pas être en mesure d’assumer vos envies.

Ne serait-il pas préférable pour vous d’être prévoyante ? Ne vaudrait-il pas mieux pour vous de bien gérer votre compte, et en fonction des revenus disponibles d’assurer vos dépenses ?   Seriez-vous prêtes à échanger votre joie et votre confort par des vêtements et des chaussures acquis par convoitise?

Illuminez votre maison d’amour et d’affection. Ce sont là des richesses qu’il ne faut pas perdre. Economisez sur les dépenses quotidiennes, jusqu’à ce que vos finances vous permettent d’obtenir une vie meilleure. Si votre époux veut dépenser plus que ce qui est en son pouvoir, ne le laissez pas faire. Empêchez-le encore d’emprunter pour des achats inutiles.

Partagez vos achats selon vos revenus entre d’un côté les articles de luxe ou les dépenses inutiles et de l’autre l’équipement nécessaire. et préparez-vous aux catastrophes et aux difficultés qui arrivent inévitablement à toutes les économies familiales.

Le Prophète Muhammad (PBDLF) a dit : « Toute femme qui ne s’entend pas avec son mari et fait des choses au-dessus de ses capacités, ses actions ne seront pas acceptées de DIEU et le jour de la résurrection, Le SEIGNEUR sera en colère contre elle »[72].                                                                             Le Prophète (BSDLF) a dit aussi : « Toute femme qui entre en conflit avec son mari, ne se contente pas de ce que DIEU leur a accordé et exige de son époux plus que ce qu’il serait capable de fournir, sont culte ne sera pas accepté par Allah Exalté soit-Il et Allah Glorifié soit-Il sera en colère contre elle »[73].

Et le Saint Prophète (BDLF) a également dit : « Après la foi en Allah Le Tout Miséricordieux Le très Miséricordieux, il n’y a pas de plus grande bénédiction qu’un conjoint compatible »[74].

 


[70] Journal Etilaat 26 Mordâd 1349.
[71] Masdar sâbiq 26 Esfand 1350.
[72] Biharou-Anwar 103/244.
[73] Masdar sâbiq 76/367.
[74] Moustadrak Alwassail 2/532.