Chère dame ! Soyez reconnaissante

Chère dame ! Soyez reconnaissante 

Il n’est pas facile de gagner sa vie, sauf à coup d’efforts répétés et de maux de tête fréquents. L’homme veut gagner de l’argent pour son bien-être et celui de sa famille. S’il est généreux, il sera bon et charitable. Il aura envie de s’intéresser aux autres et participera aux bonnes œuvres. S’il ressent des bons sentiments et de l’estime à son égard, il est possible que sa générosité augmente. Ce désir de solidarité deviendra pour lui naturel et peut-être plus tard, d’une nécessité absolue. 

Cependant, s’il ressent que ses efforts ne sont pas pris au sérieux, il finira vraisemblablement par perdre sa volonté et en fin de compte son désir de faire le bien.

La gratitude ou la reconnaissance sera l’une des meilleures façons d’attirer à soi les traits désirables de la bonté. Aussi, Allah Exalté soit-Il nous a révélé dans le Saint Coran, que le maintien de Ses Bénédictions dépendait de notre reconnaissance pour ses bienfaits. 

Allah, glorifié soit-Il nous dit : « (Enfants d’Israël, souvenez-vous) lorsque votre Seigneur a proclamé : « Si vous êtes reconnaissants, Je multiplierai pour vous (Mes bienfaits), mais si vous êtes mécréants, Mon châtiment est bien sévère »»[78].

Chère Dame ! Comme tout le monde votre conjoint aimerait être apprécié. Surtout que pour lui, soutenir sa famille est un devoir religieux et moral. Il le fait avec plaisir et s’attend à ce que vous appréciez son travail. Lorsqu’il achète des meubles et les ramène à la maison, vous pouvez déborder de joie. S’il apporte pour vous et vos enfants des chaussures, des vêtements ou autre chose, prenez aussitôt ses mains et remerciez-le avec gratitude. Ne manquez pas de le remercier même pour ses plus petits présents. Si vous appréciez son travail, il se sentira estimé et aimé de vous.

Si toutefois face à ses actes de bonne volonté, vous lui opposiez l’orgueil, l’arrogance ou la suffisance, il finirait peut-être à la longue par perdre son envie et sa détermination à faire le bien. Ne devenez pas indifférente et suffisante face à lui, eu égard aux efforts consentis de sa part. Il pourrait peut-être pour attirer votre attention, détourner son regard de sa famille et se mettre à dépenser son argent, par exemple pour les bonnes œuvres. Si vous l’ignorez, vous minorerez dans son cœur la portée de ses efforts, il perdra peut-être sa motivation, baissera les bras puis finira par confier la gestion de ses avoirs à d’autres.

Si un ami ou un parent vous offrait comme cadeau une paire de chaussette ou un bouquet de    fleurs, vous le remercieriez à plusieurs reprises. Il serait donc naturel et juste d’agir de la même façon avec votre époux. Remerciez-le même avec un simple « merci ! ». Il ne cherche pas son intérêt personnel mais plutôt celui de sa famille. De ce fait, si vous êtes arrogante et égoïste envers lui, vous le mènerez peut-être au désastre. Ne pensez pas que votre valeur diminuera en reconnaissant en lui, le mérite de ses efforts bien intentionnés. Au contraire votre statut personnel en sortira grandi, car son respect et son amour pour vous s’enrichiront.

L’Imam Jafar a-Sâdiq (as) a dit : « Votre meilleure femme est la femme qui, lorsque vous ramenez quelque chose à la maison vous remercie et n’est pas mécontente si rien n’est apporté ». [79]

L’Imam Jafar a-Sâdiq (as) a également dit : « Toute femme qui dit à son mari qu’elle n’a pas vu chez lui de bonnes choses, perd de sa crédibilité et annule ses actes d’adoration ».[80]

Le Saint Prophète (PBDLF) a dit : « N’a pas remercié DIEU celui qui ne remercie pas les gens ».[81]  

 


[78] IBRAHIM (Abraham) : Verset 7.
[79] Biharou-Anwar 103/239.
[80] Shâfi 2/139.
[81] Wasā'il al-Shīʿa 11/542.